dimanche 2 juillet 2017

Le messager d'Allah, le prochain roman de Thierry Cumps

Alors que mon roman - Le dernier prophète - avait pour thème la fin du monde dans une France divisée entre musulmans et non musulmans, ce prochain roman aura pour thème principal le terrorisme islamique.
Ce roman comportera encore plus de scènes de sexe et de violence.

J'ai décidé de vous livrer quelques extraits de mon prochain roman, "Le messager d'Allah" :

Samir se jeta sur le policier qui était en faction devant la grande porte de la Cathédrale Notre Dame. Devant l'épée que le jeune tunisien brandissait maintenant devant le visage de sa victime, cette dernière eut le geste de lever son bras droit en signe dérisoire de défense, ce qui lui valut d'avoir le bras tranché juste après la section du coude. Le policier vit alors son bras décrire un arc de cercle en l'air avant de retomber avec un bruit mat sur le parvis de Notre Dame.
"Allahu akbar" avait crié le musulman en frappant le membre des forces de l'ordre.
Le policier gisait à terre, se tordant de souffrance en regardant son bras qui était désormais séparé du reste de son corps.
Samir, plein de rage et de frustration retenues depuis de trop longues années - son père n'avait-il pas sacrifié qu'un seul mouton à sa naissance - leva à nouveau la lame forgée qu'il avait acheté la veille chez un brocanteur parisien, pour l'abattre sur le cou du malheureux policier tranchant net celui-ci mettant un terme à ses souffrances alors que du sang jaillissait des artères sectionnées.
"Meurt, chien d'infidèle !" fut les dernières paroles de Samir.
Les collègues du policier décapité avaient d'un même geste sorti leurs armes de fonction de leurs étuis et appuyaient frénétiquement sur la détente espérant avec le fracas des détonations oublier l'horreur de la situation. 
Samir se tenait à genoux, face contre le sol, pour une dernière prière à son créateur, souriant bêtement en pensant aux 72 vierges qu'il rencontrerait bientôt.

D'autres passages vous seront livrés prochainement.
Thierry Cumps