mercredi 28 janvier 2015

L'école française et l'islam : l'histoire d'un professeur d'histoire victime du terrorisme intellectuel

Louis Chagnon, professeur certifié d'histoire, victime d'un lynchage politico-médiatique depuis 2003 pour avoir osé enseigner à ses élèves la vérité historique sur la vie de Mahomet, décrit dans cet ouvrage le cauchemar qu'il a subi, prisonnier d'une machine infernale mise en place par une poignée de musulmans aidés du M.R.A.P. et de la L.D.H. Il raconte son combat laïc pour briser le politiquement correct qui nous muselle.

J’ai enseigné l’histoire et la géographie au collège Georges Pompidou de Courbevoie en septembre 2003, puis le 1er octobre j’ai quitté l’Éducation nationale pour intégrer le ministère de la Défense à ma demande. Quelques jours auparavant, j’avais donné des cours sur l’histoire du monde musulman, dans lesquels j’avais révélé à mes élèves que Mahomet avait été un voleur, pour avoir pillé les caravanes de la Mecque, et un assassin, en faisant égorger 600 à 900 juifs en un jour, en référence au massacre de la tribu juive des Qurayzah en mai 627. Après mon départ de l’Éducation nationale, j’ai appris qu’un collectif de parents d’élèves s’était constitué contre moi pour demander ma suspension de l’Éducation Nationale, en raison de mon cours sur le monde musulman en classe de 5ème. Une pétition avait été remise au principal du collège où on m’accusait de racisme anti-musulman et d’avoir dit que « Mahomet va se transformer en voleur et en assassin (…) il va imposer sa religion par la terreur, (…) il fait exécuter 600 à 900 juifs par jour ». Plusieurs articles avaient déjà paru sur l’affaire dans les journaux le Parisien, Métro et sur Internet, sans que je sois au courant ! Source.
A lire aussi : "Invasion de Banu Qurayza" sur Wikipedia.